On aurait pu écrire: " C'est reparti sur les chapeaux de roue", en l'occurence, c'est reparti sur les chapeaux de chenilles!

Quatre heures de travail mécanique ont eu raison des centaines de mètres-cube de pierres de toutes tailles.

Depuis les années 80, elles attendaient de reprendre leur fonction dans la muraille...

 

                                                     Lever de soleil sur la Petite Muraille

Bravo, l'A.E.M.A. (Association des Etangs et Marais du canton d'Ars)!!!

C'est cette entreprise agréée par la Préfecture, financée par la C.D.C. et les cotisations des propriétaires, qui a pu accèder à l'estran.

Le financement de ce chantier est prélevé sur l'enveloppe des 100 000 euros qui avait été allouée aux Ecluses à Poissons de Ré, il y a queques années.

L'A.D.E.P.I.R. est la seule association à pouvoir gérer l'enveloppe globale, au gré des dossiers présentés et approuvés.

Voici pour la partie "administrative".

Sur le terrain, point de palabres, de l'action.

Et nous en avons eue!!!

 

 

                                                              La version manuelle de l'extraction de pierres, Jean-Claude

Avant l'intervention de la pelleteuse les 3 Jean (Claude - Louis - Michel), en deux matinées, ont préparé le début des fondations.

 

NOUVEAUTE 2022: nous avons commencé par l'Ouest (vu ce qui se passe à l'Est....)

Adossé au bras droit de La Chiouse, le mur a été gratté sur une hauteur de 1m20 afin de s'y encastrer.

Les deux côtés, encore apparents, des fondations ont été dégagés et consolidés par de grosses pierres.

Technique ancestrale de construction des écluses.

 

                                                                                 On ne peut qu'admirer ces fondations!

 

                        

Après ce résumé technique, nous consacrerons les prochaines éditions à la chronologie de cette journée...

A bientôt...

                                                                                                                                                                             J-L.G.

 

 

 

 

 

 

Après des mois d'hiver qui ont été calmes au point de vue météo, au point de vue informations portingalaises et A4piennes, les travaux vont reprendre.

Le 31 mars, une pelleteuse de l'A.E.M.A. viendra dégager les pierres du Trou d'Cheu enfouies depuis des décennies.

Le but étant de ne pas perdre de temps à déblayer ces pierres.

Mais, auparavant,  il est obligatoire de "nettoyer" les assises apparentes du mur afin d'offrir

des ancrages solides.

Une paire de gants et une petite pioche sont nécessaires.

 

 

                                                                                       

Notre premier rendez-vous est fixé au lundi 21 mars à 11h00, puis le mardi 22 à 12h00.

 

Le chantier reprendra à partir du mur de La Chiouse. Le mur sera moins haut de façon à venir rejoindre la partie rebâtie du Trou d'Cheu en léger décalage.

 

 

Toute l'équipe de l'A4p vous adresse ses voeux pour la nouvelle année.

Que vous souhaiter? Que nous souhaiter?

Bien évidemment une santé à toute épreuve, une vie "à peu près" comme avant.

Préservons-nous,... préservons notre Patrimoine.

Ce patrimoine qui en a vu défiler l'Histoire,les histoires! Il est toujours présent, nous y veillons;

et symbole en ces temps de pandémie: la Liberté.

 

 

 

                 

S'il ne brillera plus pour signaler l'entrée du Chenal, sa rénovation illuminera le village.

Patrimoine redevenu vivant grâce aux travaux de réhabilitation,il peut commencer une seconde vie.

L'occasion était parfaite afin que le bureau de l'Association s'y réunisse pour la toute première fois...

Et sûrement pas pour la dernière!

 

 

 

 

                                                                                                                                           

    Crédit photo: A.D.                                                                                                                                                           J-L.G.

Hors des sentiers battus, loin de l'agitation estivale, ce petit coin paisible méritait de s'offrir aux visiteurs de passage.

Ceux qui s'étaient aventurés au bout de l'allée de pins de Lambert, n'ont pas regretté leur effort. La Maison de la Dune (de son vrai nom Cabane des Fontaines)  leur est apparue au détour du sentier. Et là.....

Quelle panorama! Les Phares des Baleines, la Conche, la Vendée....

Plus d'une trentaine de visiteurs... L'heure de fin de visite en a même été repoussée ! Succès garanti.

Il faut cependant noter le très mauvais balisage du chemin d'accès; la possibilité de flécher le parcours étant restreinte. Pour la saison prochaine, il est nécessaire d'envisager (avec l'O.N.F., gestionnaire du lieu) un fléchage.

 

                                                                                                                                                                                                           J-L.G.