On aurait pu écrire: " C'est reparti sur les chapeaux de roue", en l'occurence, c'est reparti sur les chapeaux de chenilles!

Quatre heures de travail mécanique ont eu raison des centaines de mètres-cube de pierres de toutes tailles.

Depuis les années 80, elles attendaient de reprendre leur fonction dans la muraille...

 

                                                     Lever de soleil sur la Petite Muraille

Bravo, l'A.E.M.A. (Association des Etangs et Marais du canton d'Ars)!!!

C'est cette entreprise agréée par la Préfecture, financée par la C.D.C. et les cotisations des propriétaires, qui a pu accèder à l'estran.

Le financement de ce chantier est prélevé sur l'enveloppe des 100 000 euros qui avait été allouée aux Ecluses à Poissons de Ré, il y a queques années.

L'A.D.E.P.I.R. est la seule association à pouvoir gérer l'enveloppe globale, au gré des dossiers présentés et approuvés.

Voici pour la partie "administrative".

Sur le terrain, point de palabres, de l'action.

Et nous en avons eue!!!

 

 

                                                              La version manuelle de l'extraction de pierres, Jean-Claude

Avant l'intervention de la pelleteuse les 3 Jean (Claude - Louis - Michel), en deux matinées, ont préparé le début des fondations.

 

NOUVEAUTE 2022: nous avons commencé par l'Ouest (vu ce qui se passe à l'Est....)

Adossé au bras droit de La Chiouse, le mur a été gratté sur une hauteur de 1m20 afin de s'y encastrer.

Les deux côtés, encore apparents, des fondations ont été dégagés et consolidés par de grosses pierres.

Technique ancestrale de construction des écluses.

 

                                                                                 On ne peut qu'admirer ces fondations!

 

                        

Après ce résumé technique, nous consacrerons les prochaines éditions à la chronologie de cette journée...

A bientôt...

                                                                                                                                                                             J-L.G.