... Creux du Ciel. (en patois: Creux d'Cheu)

Lorsque la construction initiale a été entreprise, le nom donné à l'actuel Trou d'Cheu a été "Creux du Ciel".

En 1727, lors de son inspection, l’inspecteur des pêches Le Masson du Parc dénombre 114 écluses sur l’île de Ré, dont 42 sur le territoire couvert par le compte seigneurial de 1408. Celle du Gros-Jonc est répertoriée sous ce nom, alors que La Providence ne l'est pas (vers 1780).

Détruite en partie dans les années 40, elle n'a du sa survie qu'au courage de quelques femmes et hommes non mobilisés qui ont bloqué de manière très efficace (ce blocage a duré jusqu'à la reprise du mur) la brèche. Cela leur a permis de se nourrir. 

Pêchante jusque dans les années 1980, elle a été lentement abandonnée. 

Le fait qu'il n'en reste qu'une petite partie, un petit trou, en somme, lui a valu le surnom peu flatteur de Trou d'C...

Pour sa réhabilitation, un dossier a été instruit. Le nom actuel de "Trou d'Cheu" officialisé dans le dossier et enregistré auprès des Affaires Maritimes lui est donc attribué. Un résumé-concentré de son origine, de sa période d'abandon, de patois, en quelque sorte.

De même, aux PORTES, il y avait  "L'Espoir Portingalais", notre fanfare, animée par la famille RENAUD de la rue de La Cure. Certains sont passés par là.... Elle est devenue Fanfare du Bûcheron. 

Des deux que reste-t'il ???

 

                                                                                                                                                                     J-L.G.