Imprimer

 

 

 

 

 

                                                    

Ce panneau sur un mur où il est gravé : " Salorge de 1914 à 1952" a une explication.

Au Vieux Port, il y avait deux hangars à sel. Aujourd'hui, il n'en reste qu'un. Celui qui a disparu était à la perpendiculaire, sur l'arrière, de celui que nous connaissons. Il a été appelé à disparaître en 1952.

Henri CAILLAUD a choisi de le conserver en le rapatriant rue du Printemps sur son terrain. Il a effectué le "déménagemént" en poussant sa carriole  (source: Annette PENAUD). 

On notera la construction par clains.

H. CAILLAUD avait devancé l'A4p dans sa préservation du patrimoine du Village ! Merci HENRI.

                                                                                                                                                                                                    J-L.G.