Et non, 1960, les Yéyés ne sont pas de retour. On aurait préféré. 

C'est cette fameuse seconde vague tant redoutée qui est là. 

 

 

Alors, tout ce qui était prévu, n'est que partie remise. On se donne rendez-vous vers le 1er. décembre.

D'ici cette date, portez-vous bien!

Profitez-en pour nous suivre sur le site.

 

A bientôt.                                                                                                                         J.L.G.

 

 

Il faut savoir se renouveler ! Et l'A4p, la première.

Entre nous, sincérement, le Trou d'Cheu, le Trou d'Cheu et encore le Trou d'Cheu. La monoculture de l'écluse a ses limites.

Nous avons bien travaillé sur le sujet, ça avance lentement mais sûrement. Après deux années d'études préliminaires, de documentations et avis, puis une présentation et une acceptation pleine et entière, le chantier a pris forme. Il est actuellement au-delà de ce qu'était l'écluse en 70/80...

                                                          

 

Du Patrimone, les Portes en regorge. 

Alors, des sujets tels que: église, blockhaus, Redoute, salorge, amer...vous seront proposés dans nos prochains éditos.

                      J.L.G.                            

 

 

 

                                                                                         

 

 

Si prendre l'air devient nécessaire, si l'inactivité vous pése, une seule solution:

le CALAGE !

C'est simple, il suffit d'être muni d'une paire de gants, d'un seau et d'une massette.

Ensuite, laissez-vous guider par les fentes et interstices qui accepteront toutes les petites pierres 

que vous leur offrirez.

 

Les dates à retenir sont les suivantes:

le vendredi 30 octobre à 9h30,

le samedi 31 octobre à 10h00,

le dimanche 1er. novembre à 10h30,

le lundi 2 novembre à 11h00 et

le mardi 3 novembre à 11h30.

La durée d'une séance n'excède pas une heure.

Et si la météo est défavorable, ce sera tarot et jeu de l'oie, avec vin chaud !

                                                                                        (L'abus d'alcool nuit gravement à la santé)

                                                                                                                                                                     J.L.G.

 

Depuis plus de trois saisons, nous creusons, bâtissons, piochons....

Et voici qu'une aide bien précieuse nous a rejoints: NAISSAIN !

Naissain est venu coloniser les pierres posées par nos soins. Ainsi, les moindres fentes et interstices sont peu à peu scellés.

Naissain: On appelle naissain (dérivé de naître et du suffixe -ain) les juvéniiles de différents mollusques, notamment d'espèces faisant l'objet de cultures marines comme les huîtres ou les moules.

Ce terme est le plus souvent employé au singulier (« le naissain ») pour faire référence à un ensemble de juvéniles fixés à un substrat. Lorsqu'il est employé au pluriel, il désigne généralement une larve qui a atteint un stade de développement et une taille pour être capté.

                                                                                                 

Bien sûr,tout cela est fragile et il faudra encore des années et des années pour que toute la partie refaite soit tapissée d'huîtres. Ce n'est qu'un début, mais c'est très encourageant. 

Merci Dame Nature.                                                                                                 J.L.G.

 

 

 

Après le déblaiement des pierres, vase et autres sédiments, une pierre horizontale, à l'intérieur de l'écluse est apparue aux yeux du chef d'écluse. Sans aucun doute cela ressemblait fort à la pierre de voûte d'une claie. Après recherche, côté mer, une autre pierre identique n'attendait que nous! 

Plus de 6 heures de grattage, de déblaiement, d'efforts, ont été nécessaires pour enfin, voir la perche de 4 mètres qui a servi à gratter, passer en travers complètement. Un quart d'heure plus tard, la mer s'engouffrait dans le conduit. Il ne reste qu'à finir le curage. Un cadre béton va être coulé et 15 barreaux d'un mètre finiront l'ouvrage.

Crédit photo: J-C.C.                                                                                                                                                                      Rédaction: J-L.G.